Nantes Racing Club

Le blog du modélisme auto et moto

Bonjour,

Quelle course ces 24 heures de Brest ! Tout pilote qui participe à cette course s’en souvient, une course unique. Pour cette édition 2009, le team Au Petit Prince était constitué de pilotes 100% NRC, et avant tout une bande de copains. L’équipe termine 3ème à plus de 200 tours des vainqueurs, le team Marco, mais on remporte le trophée en catégorie Formule France.

Merci à notre sponsor, le magasin Au Petit Prince, à Nantes pour le matériel prêté.

Pour voir le reportage complet de cette course, cliquez sur lire la suite sous la photo.

Ma galerie photos : ici

La gallerie photos de François : ici

La météo : Le temps n’était pas de la partie. Le samedi matin pluie, grêle, vent. Le week end s’annonçait maussade. Des pluies fines s’invitaient de temps en temps pendant la course. La piste était mouillée pendant les 24 heures.

La piste :La piste est très adaptée à la catégorie 1/5ème avec des parties rapide et technique. Le club, l’AMCO, recevra en 2011 le championnat du monde en 1/5ème piste.

La participation :Pour cette édition 2009, 8 équipages au départ pour en découdre pendant les 24 heures. Un bon fair play entre les équipages. A noter la présence d’un marder engagé.

L’organisation : Que dire ? Tous simplement parfaite, l’AMCO est très bien rodé pour ce genre de course, avec notamment une restauration de qualité et un comptage sans faille. Les bénévoles du club sont très sympathiques. Au micro pour les commentaires c’était M. Millet.

L’ambiance : La course et le résultat c’est une chose, mais le principal reste les bonnes parties de rigolades entre nous et avec les amis bretons. C’est le genre de course où les souvenirs restent gravés dans les mémoires.

La course :Le samedi matin et midi est réservés aux essais libres. Après quelques réglages sur cette piste humide on obtient une voiture saine et pilotable pour tous. Vers 14 heures chaque team passe devant le palmier, au milieu du circuit, pour la traditionnelle photo d’avant course.

Une petite photo de la voiture avant le départ, elle est toute belle 😉

Le départ approche, il sera donné à 15h06 sur piste humide. Le pilote pour ce départ est Jérémy, et le coureur pour démarrer la voiture est Clément, le plus jeune de l’équipe. D’entrée de jeu trois équipes se détachent, nous, le team Marco et le team Hobby Center Peuziat. Après la fin du relais et les 45 minutes, le team sort avec 4 tours sur les seconds. Pour la suite Ludo continue d’accentuer l’avance pour la porter à 10 tours. Alain pour le relais suivant enchaine les bons tours, et l’équipe est en tête avec 14 tours d’avance. Ensuite le team perd son avance et la première place à cause d’une voiture inconstante lors des changements de pneus notamment. Chaque relais est différent en ce qui concerne le grip de la voiture.

Jacky Lebot s’est bien occupé de noter les heures des relais, changement d’accus voiture, accus radio,…

Les relais s’enchainent avec l’arrivée de la nuit et c’est certainement pendant la nuit que l’endurance se gagne, parole d’un breton. La fatigue commence à se faire sentir.

Pendant la nuit il y a beaucoup moins de « vie » dans le paddock, une particularité des 24 heures. Photo ci dessous prise vers 4 heures du matin.

La voiture marchait très bien en début de nuit avec des relais très rapide de Jérémy et Ludo qui permettent de remonter à 2 tours des leaders, mais un choc très violent nous a arrêté dans notre progression. En effet Jérémy passe devant les stands a fond lorsqu’une voiture sort des stands sans regarder et arrache un demi train arrière de notre voiture.

L’épisode Alain :Pendant la nuit Alain se déboite l’épaule droite vers 1 heure du matin. Et oui c’est dangereux le modélisme. En effet Alain voulant remettre la voiture dans la voie des stands rapidement a fait un mauvais mouvement et se déboite l’épaule, impressionnant, ça lui était déjà arrivé. On pensait bien lui remettre comme Mel Gibson dans « L’Arme Fatale », mais on a préféré l’option Hopital. Donc Alain est parti à Brest pour se faire remettre l’épaule, merci à Jacky de l’avoir emmené à l’hopital. Il revient au circuit vers 7 heures avec l’épaule remise.

On a scotché Alain pour que son blouson ne le gêne pas lorsqu’il pilote. Et oui il a continué a piloté, même mieux 😀

Finalement tout ceci nous a bien amusé, déjà qu’il a une jambe en bois (enfin presque), maintenant un bras mort, c’est le capitaine crochet.

Revenons à la course. Entre 10h et 12h, les vis du cylindre se sont dévissées et on a cru que le joint d’embase a cassé, on a donc changé de moteur. Mais le moteur ne marchait pas, donc a nouveau changement de moteur. Ensuite la voiture marchait extrèment bien. Dans les dernières minutes les voitures s’attendaient sur la piste pour rouler en paquet. C’est Clément qui bouclera les derniers tours de ces 24 heures.

Voici quelques photos de l’état de la voiture :

Conclusion : C’est vraiment une sacré expérience ces 24 heures. Une course unique, difficile, humaine. On a encore beaucoup à apprendre au niveau organisation, gestion de course… Bravo aux vainqueurs de cette édition, ils ont su faire les bons choix aux bons moments.

Comments are closed.

  • Catégories

  • Quelques liens recommandés

  • Archives

  • Nos partenaires